Collection de Prêt-à-rêver

Les Pelleteurs de nuages séduisent auLit. Ensemble, ils développent un partenariat art/affaires qui perturbe leur sommeil, mais stimule leurs rêves. Les 12 boutiques auLit du Québec deviennent des lieux de diffusion pour les Pelleteurs, où l’on retrouve plusieurs de leurs produits : affichettes, cartes, inspirations, livres d’art…

De plus, ces deux complices viennent de donner naissance à une magnifique collection de prêt-à-rêver : On lit… au lit! Les pensées de Francis Pelletier, en lien avec le sommeil, le rêve (et l’éveil), se retrouvent sur des appliqués muraux, des housses de couettes, des livres de chevet et, bientôt, sur des coussins brodés aussi réconfortants qu’inspirants… tout ce qu’il faut pour passer des nuits blanches à rêver !

auLit avec un Pelleteur de nuages (la naissance d’un concept)

Échange virtuel entre Jacques René (dg des boutiques auLit) & Francis Pelletier (artiste et pdg des Pelleteurs de nuages)

(Jacques)  Je t’ai rencontré, en avril 2015. J’ai eu un gros coup de cœur pour tes textes, tes photographies et tes Pelleteurs de nuages.  Faire du bien avec du beau… Ta mission m’inspire !

(Francis)  Je cherchais un partenaire pour investir avec moi dans un projet de café-bistro/boîte à musique et à mots. Un ami m’a parlé de toi. Il croyait que ça cliquerait entre nous… mais jamais autant !

  Dès notre première rencontre, ton enthousiasme m’a conquis. Je plongeais avec toi, mais notre projet ne s’est pas concrétisé.

  Heureusement, finalement. Merci la vie… Nous nous sommes trouvés ! C’est l’essentiel ! On ne manque pas d’imagination ni de projets ni d’idées. 

  Moins de neuf mois plus tard, on donne naissance à la collection On lit… Au lit ! Une gestation rapide, mais un sacré bel accouchement, docteur.

  J’aime mes nuits blanches passées à rêver à tout ce qu’il est possible d’imaginer et de réaliser. Un partenariat art-affaires de cette ampleur est une bénédiction pour un artiste, parce qu’il en découle une belle et vaste diffusion de son œuvre. Merci.

  C’est la concrétisation d’une de tes pensées : « Être, c’est… rassembler le potentiel de chacun pour réaliser ce qui est irréalisable, seul. » Tu soignes maintenant des milliers de personnes (au lit ou non), chaque jour, avec tes images et tes mots… Docteur Bonheur !

  Je lève mon verbe… à leur santé ! Promesse d’ivresse !

  Comment évolue ton nouveau site Internet : lartdetoucher.com ?

  Bien. Je tire un petit fil de couleur sur une toile souvent grise.

  À part la médecine, que fais-tu de tes jours et de tes nuits ?

  Au contraire. J’en suis même très fier. Ça me rajeunit, me stimule. Ça m’empêche parfois de m’endormir, mais jamais de rêver.

  Et comment vois-tu l’avenir ?

  Avec des lunettes… plutôt roses. On veut remercier nos clients, les chôyer. T’utiliser pour ensoleiller leur quotidien et colorer leur vie. À l’achat d’une housse de couette On lit… au lit !, ils pourront choisir un de tes 16 livres. Avec un coussin, ils repartiront avec une de tes 50 inspirations.

  Même si ça risque de les garder plutôt éveillés, eux aussi ?

  Pour célébrer nos anniversaires respectifs, j’aimerais qu’on trinque du calendrier avec nos clients, nos partenaires, nos amis.

  Attention ! Tout ça risque d’attirer beaucoup de monde auLit…

  Tu crois ? Je n’y avais pas songé !

  Depuis longtemps, tu te préoccupes du sommeil des gens, tandis que moi… je veille aux rêves !

  Quoi de plus naturel pour nous que de s’associer pour développer une jolie collection de Prêt-à-rêver ?

  Maintenant, ce sont nos murs et nos lits qui nous bordent et nous racontent des histoires, pendant que nos mères dorment.

  À chaque fois, Je deviens un peu plus d’affaires, tandis que toi, tu t’étonnes de découvrir ce que peut apporter un Pelleteur de nuages…

  Comme nous permettre d’offrir davantage qu’un matelas ou un confort à nos clients, les convier à vivre une expérience et accéder à un bien-être inestimable. Tu nous amènes ailleurs !

  J’expérimente un signet de lit et j’agrandis la famille… J’apprivoise mes « coussins germains ». Une centaine d’amis Facebook ont voté pour leurs pensées préférées. On brode les cinq plus populaires sur de beaux grands coussins. Un côté stimulant et un côté réconfortant !

  Comme des mini-wheats, mais meilleur au regard et au toucher qu’au goût.

  Il y a bien les « apportez votre vin au resto », alors pourquoi pas les « apportez votre coussin au bureau » ? Ça deviendra aussi intéressant (et enivrant) de faire un saut chez auLit qu’à la SAQ.

  Les 12 boutiques auLit appartiennent à la filiale Matelas René, depuis 3 générations. On célèbre cette année notre 70e anniversaire. Ces 70 années, on ne les a pas passées qu’au lit !

  Les Pelleteurs ont 30 ans, un exploit pour une entreprise culturelle. Ça ne te gêne pas de flirter avec une compagnie 40 ans plus jeune ?

Cette publicité des Boutiques auLit roule actuellement à la télé…

Profitez de la promotion :
Une housse, un livre  /  Un coussin, une inspiration

Achetez une housse de couette On lit… au lit !
et choisissez votre livre de chevet.

Achetez un coussin L’Art de toucher
et repartez avec votre inspiration favorite.

J'adore dormir sous tes mots !!!

Annie Duguay

Je suis subjuguée par la volupté magique de tes mots, qui habiteront toutes mes nuits.

Annie Duguay

Sans cet élan d’amour qui fait se lever cet auteur de pose et de prose, nous ne pourrions goûter les douceurs hétéroclites, la fascination pour tout ce qui bouge, même dans la rigidité du quotidien.

Christiane AsselinAuteure des Fameuses recettes de grammaire

Il est 6:00 du matin et je suis toujours à lire votre I lol you…
Je comprends maintenant le lien médecin-écrivain, c’est pour prescrire des pilules pour dormir !!! (…)
J’ai pris l’ascenseur pour le 7e ciel et je voyage à la vitesse de votre lumière.

Jocelyne Chabot

Ce sont des maximes qui ne vont pas vers le rêve, mais vous ancrent aux gestes du monde visible, d’ici, de maintenant, d’à présent, de toujours.

Denys Gagnon

Ce sont des mots qui font que les battements du coeur ont une voix.

Denys Gagnon

Le sommeil ne vient pas tant notre rencontre fut curieuse, tant et si bien que je me lance de ce pas,
sous ma douillette dans I LOL YOU et il n’est que 3 heures du matin...

Une insomniaque